Anita Best – 2003

Cette année nous honorons deux personnes qui ont beaucoup en commun, bien qu’elles habitent aux deux extrémités du pays : Anita Best et Phil Thomas. Tous les deux ont publié des collections importantes de chansons traditionnelles ; elle et il ont poursuivi une carrière longue et fructueuse en dehors du milieu universitaire (bien que leur travail soit reconnu par ce même milieu) et elle et il sont des interprètes et des militants publics reconnus pour leur engagement envers la chanson traditionnelle.

Anita Best a contribué au folklore et à l’ethnologie de multiples façons B en tant qu’interprète, enquêtrice, archiviste, chercheure et militante pour les traditions terre-neuviennes. Malgré la rare étendue de ses activités, elle a apporté dans chaque secteur une contribution qui rivalise ou dépasse celle des spécialistes du domaine. Le grand public la connaît en tant que chansonnière, qu’on voit souvent sur la chaîne CBC avec Pamela Morgan ; elle a aussi réalisé des émissions de radio provinciales et nationales et a enregistré plusieurs albums d’une grande qualité qui sont actuellement disponibles en DC. Parmi ceux-ci signalons The Colour of Amber (avec Pamela Morgan), un album solo et sans accompagnement intitulé Cross-Handed et un autre en collaboration avec le chœur des jeunes de l’Orchestre symphonique de Terre-Neuve (Rock within the Sea : Folksongs of Newfoundland). Elle a participé à des festivals à l’intérieur et à l’extérieur de sa province natale. Son étiquette Amber Music a rendu un grand service en rééditant, entre autres, les albums du célèbre groupe Figgy Duff.

 

Anita Best a aussi contribué à la préparation et à la présentation d’émissions radiophoniques consacrées à la musique traditionnelle terre-neuvienne, et a organisé et monté plusieurs festivals qui célébraient la culture et les chansons de Terre-Neuve. Ses activités de collecte de contes et de chansons à Terre-Neuve trouvent leur meilleure expression dans sa publication conjointe avec Genevieve Lehr, Come and I Will Sing You: A Newfoundland Songbook (Toronto: University of Toronto Press, 1985) ; mais la plus grande partie des résultats de son travail de terrain peut être consultée aux Memorial University Folklore Archives. MUNFLA n’est qu’un centre d’archives parmi ceux où, en tant qu’archiviste professionnelle, elle a réalisé un important travail de documentation et d’organisation des collections du folklore de Terre-Neuve. Ses propres recherches portent sur la chanson traditionnelle terre-neuvienne ; son travail sur la tradition du conte de Pius Power père est un modèle d’interprétation sensible et savante. Ces derniers temps, elle a commencé à enseigner la musique traditionnelle de Terre-Neuve à l’école de musique de l’université Memorial, ce qui lui permet de transmettre son savoir à la nouvelle génération de Terre-neuviens.

 

Haut de page