Panier

Votre panier est vide
Visiter la boutique

La revue Ethnologies

Retrouvez les derniers numéros de notre revue

Dernière parution

Dernière parution

Le site de l’ACEF/FSAC est présentement en processus de rénovation. Nous nous excusons pour tout désagrément occasionné. Le nouveau site sera en ligne d’ici peu.

Actualités

Appel à communications

Rencontre annuelle de l’ACEF/FSAC, 2017

Congrès des sciences humaines

Université Ryerson, Toronto

27 mai-29 mai 2017

Cultures et temporalités

Conférencier d’honneur: Michael Herzfeld, professeur au Département d’anthropologie, Université Harvard

Dans la foulée du thème général « L’épopée d’une histoire : 150 ans vers l’avenir » du Congrès annuel des sciences humaines de 2017, le thème « Cultures et temporalités » a été sélectionné par l’Association canadienne d’ethnologie et de folklore/Folklore Studies Association of Canada pour sa prochaine rencontre annuelle.

Centrée sur sa quête des origines et de la tradition, l’ethnologie semble être étrangère au temps qui passe, au temps qui change. Pourtant, la construction socioculturelle du temps demeure une préoccupation importante de la discipline notamment à travers ses principaux domaines d’intérêt : le patrimoine immatériel, la culture matérielle, les études sur l’alimentation, les études sur les nouvelles technologies, la muséologie, le tourisme, les cultures globalisées, les mythes et les rites contemporains. Le retour en force de l’ethnographie et des cultures de consommation ethnique et/ou authentique témoigne aussi de la diversité des articulations temporelles des cultures et des nombreuses manières d’envisager les cultures du temps.

En prenant pour problématique « Cultures et temporalités », nous invitons les chercheurs de tous les horizons des sciences sociales à s’interroger sur l’évolution des idées et du savoir ethnologique au fil du temps, sur les articulations temporelles des pratiques culturelles, des savoir-faire et des représentations sociales. Le colloque se veut une occasion d’entamer une analyse critique des enjeux des nouvelles situations de terrain ethnographique dans le contexte des cultures globalisées et d’une temporalité diversifiée. Slow culture, fast culture, rythmes, le temps de l’urgence, le temps menaçant, la quête des origines, la transmission, le temps qui fuit, temps du rêve, etc. ne sont que quelques illustrations du riche vocabulaire temporel qui articule et structure le quotidien, les discours et les pratiques socioculturelles. Comment l’objet de l’ethnologie, du folklore, de la muséologie et du patrimoine s’adapte-t-il au changement de la société et de notre monde? Comment envisager l’avenir de nos objets de recherche à l’intérieur d’une temporalité accélérée, imprévisible, diversifiée par les innovations technologiques et par la création et l’extension de nouvelles infrastructures de médiation? Quelles sont les implications et significations de ces changements socioculturels la relation entre le chercheur et le terrain, le chercheur et la société ?

Le comité organisateur invite des propositions de communications, en français ou en anglais, qui touchent au thème du colloque.

Les sujets d’intérêt comprennent mais ne se limitent pas à :

  • Fast food, slow food,
  • L’enseignement de l’ethnologie : quel avenir?
  • Le folklore d’hier et d’aujourd’hui
  • Le patrimoine immatériel à l’épreuve du temps
  • Le temps des musées à l’ère digitale
  • Le temps des Autochtones
  • Temps et politiques de la mémoire
  • Les cultures matérielles de la réussite ou la quête du futur.
  • Temps « réels », temps « fictifs » : culture et nouvelles technologies
  • Temps des contes de fées
  • Temps et temporalités de la culture populaire et traditionnelle
  • Temps religieux, temps et religion
  • Voyager dans le temps : tourisme et patrimoine

Les propositions touchant d’autres sujets en rapport avec l’ethnologie du temps et du changement seront aussi prises en considération.

Les propositions doivent être envoyées par courriel à la présidente de l’ACEF/FSAC, Daniela Moisa (dmoisa@uottawa.ca). Elles doivent comprendre un résumé de 100 mots (avec titre), ainsi que votre nom, département, affiliation institutionnelle et coordonnées. La date limite est le 30 novembre 2016.  Les résumés de plus de 100 mots ne seront pas acceptés.

Nous encourageons l’organisation de séances thématiques. Pour l’organisation d’une séance complète, veuillez soumettre un résumé de 100 mots du thème de la séance, une liste des participants avec leurs affiliations avec les résumés de chaque présentation, et les coordonnées de l’organisateur de la séance. Nous encourageons également des propositions de table-rondes, présentations de films, performances ou posters.

Déclaration canadienne pour la sauvegarde du patrimoine culturel immatériel (pdf)

Adoptée à Québec le 20 mai 2016

Résultats de lEnquête nationale sur le patrimoine culturel immatériel

Menée par

Le Réseau canadien pour le patrimoine culturel immatériel (RCPCI) et lAssociation canadienne dethnologie et de folklore (ACEF)

Concours: nouveau logo de l’ACEF/FSAC

Chers membres et amis de l’ACEF,

Nous sommes à la recherche d’un nouveau logo! Les membres de l’exécutif ont décidé d’organiser un concours ouvert. Tout le monde est invité à soumettre le logo de son choix, d’ici le 10 juin, par courriel à l’adresse : dalimoisa@yahoo.com
Faites attention à ne pas reproduire les symboles d’une autre association ou compagnie. Nous allons exposer les propositions sur la page de l’association. Le logo qui recevra le plus de «j’aime» gagnera le concours. Seul le nom du gagnant sera dévoilé!
Merci de votre collaboration!

 

Programme du colloque

Inscription au Congrès annuel de l’ACEF 2016

Vous trouverez ici le lien vers la page Eventbrite pour le paiement des frais d’inscription au congrès annuel conjoint de l’ACEF/FSAC et de la SCTM/CSTM.

https://www.eventbrite.ca/e/congres-annuel-de-laceffsac-annual-meeting-tickets-24294860582

Clôture des inscriptions le 17 mai.

Appel à communications: Congrès annuel de l’ACEF 2016

 

Le prochain congrès annuel de l’Association aura lieu à l’Université Laval, Québec, du 19 au 22 mai!

Il est organisé conjointement avec le congrès de la Société canadienne pour les traditions musicales/ Canadian Society for Traditional Music

L’appel à communications et tous les détails dans la section Réunion annuelle ACEF – 2016.

 

 

 

Appel à communication

Congrès annuel

 

Les usages du patrimoine culturel immatériel

Dix ans après l’entrée en vigueur de la Convention du PCI de l’UNESCO

Québec, Canada

19 – 22 mai, 2016

 

Organisé conjointement par le Réseau canadien pour le patrimoine culturel immatériel (RCPCI), l’Association canadienne d’ethnologie et de folklore (ACEF), la Société canadienne pour les traditions musicales (SCTM), la Chaire de recherche du Canada en patrimoine ethnologique, l’Institut du patrimoine cultuel de l’Université Laval (IPAC), et le Centre interuniversitaire d’études sur les lettres, les arts et les traditions (CELAT)

Collaborateurs : Société québécoise d’ethnologie (SQE), Commision Canadienne pour l’UNESCO, Conseil de recherches en sciences humaines du Canada (CRSH).

Date limite pour les soumissions: 30 janvier 2016 (minuit)

 

L’intérêt pour le patrimoine culturel immatériel (PCI) ne cesse de s’accroître au Canada, aux États-Unis, au Royaume-Uni, en France, en Chine, au Japon, en Inde et dans de nombreux autres pays du monde ces dernières années, surtout depuis l’entrée en vigueur en 2006 de la Convention pour la sauvegarde du patrimoine culturel immatériel de l’UNESCO. Cette Convention, signée par plus de 160 pays, a conféré une reconnaissance mondiale au patrimoine culturel immatériel. Chercheurs, élus, administrateurs, citoyens, conservateurs de musées et dirigeants communautaires se préoccupent de plus en plus de la sauvegarde et de la mise en valeur du patrimoine culturel immatériel, conçu comme un moyen efficace de développement régional durable, de revitalisation des communautés, de promotion de la diversité culturelle, d’élaboration de nouvelles pratiques muséales et de développement d’un tourisme culturel durable. Ainsi que l’a fait remarquer D. Fairchild Ruggles, « le champ d’études du patrimoine immatériel s’élargit rapidement et il aura un impact sur un grand nombre de pratiques artistiques et humaines »[1]. En ouvrant le champ du patrimoine aux traditions vivantes, la Convention a contribué à redéfinir le patrimoine comme un processus ouvert et dynamique, façonné par les gens et se modifiant à travers les rencontres, plutôt que comme une entité immuable ancrée dans des objets matériels. Ce changement de perspective a ouvert de nouvelles voies de recherches passionnantes sur les dynamiques de construction des patrimoines, sur la transmission intergénérationnelle et interculturelle des traditions vivantes, et sur la création de différents héritages transculturels.

Bien que le Canada n’ait pas signé la Convention, de nombreux groupes de chercheurs, de muséologues et de praticiens de ce pays s’impliquent activement dans la sauvegarde du patrimoine culturel immatériel, en élaborant de nouvelles stratégies de gestion dans ce domaine et en ciblant de nouvelles orientations de recherche. Les musées recueillent des traditions orales pour documenter leurs collections ethnographiques et font davantage participer les communautés aux expositions ; des villes (comme Montréal, Québec ou Rivière-du-Loup) intègrent le patrimoine culturel immatériel à leurs politiques culturelles pour améliorer l’interprétation de leurs sites historiques, et les provinces (Terre-Neuve ou le Québec) promulguent de nouvelles lois afin de pouvoir l’utiliser, non seulement comme instrument de préservation de la diversité culturelle, mais aussi pour promouvoir le développement régional et le tourisme culturel. L’expertise du Canada dans ce domaine est reconnue au niveau international par le biais de l’Association canadienne d’ethnologie et de folklore (ACEF) et sa revue, Ethnologies, soutenue par le Conseil de recherches en sciences humaines du Canada (CRSH), et par l’intermédiaire de nombreux chercheurs de renom tels que Gerald Pocius, du Département de folklore de l’Université Memorial, qui a participé à la définition du patrimoine culturel immatériel dans la Convention de 2003 de l’UNESCO[2]. Créé en 2013, le Réseau canadien du patrimoine culturel immatériel (RCPCI) souhaite, avec ces nombreux partenaires, relever les défis posés par cette nouvelle catégorie du patrimoine et contribuer à faire du Canada un leader mondial dans ce domaine de la pratique et du savoir qui évolue très vite.

Cet atelier vise à étudier les usages actuels et les potentialités futures du PCI. Bien que toutes les propositions portant sur ce sujet seront considérées pour inclusion dans le programme, les participants sont encouragés à proposer des communications sur les thèmes suivants:

–       les effets de l’inscription à l’UNESCO, dans les Etats et dans les villes;

–       l’évolution des pratiques de la convention depuis l’entrée en vigueur en 2006;

–       les difficultés de sauvegarde du PCI rencontrées par les communautés;

–       les usages du PCI pour le développement durable des communautés locales;

–       les expériences de l’inventorisation du PCI;

–       la médiation du PCI à l’aide des nouvelles technologies de l’information;

–       les usages du PCI dans les musées et les centres d’interprétation;

–       le PCI et le tourisme culturel durable;

–       les usages du PCI pour la médiation du patrimoine culturel matériel;

–       les politiques du PCI et Canada et dans les provinces;

–       les implications de la ratification de la Convention par le Canada.

 

Les propositions de communications individuelles ou de session (trois maximum) devront être envoyées à Laurier Turgeon (Laurier.Turgeon@hst.ulaval.ca) avant le 30 janvier 2016 (minuit) et contenir les informations suivantes : le nom et prénom de chaque auteur, l’affiliation institutionnelle (université et/ou centre de recherche, ministère, municipalité, association), la liste des diplômes avec l’année de l’obtention, le titre du poste occupé (pour les postdoctorants et les doctorants le nom du programme et l’affiliation institutionnelle), publications récentes (autant que possible reliées au thème de l’atelier), et un résumé de la proposition de communication (100 à 125 mots). Les propositions reçues avant le 29 octobre seront admissibles à une demande de financement de frais de déplacement.

 

Laurier Turgeon

Chaire de recherche du Canada en patrimoine ethnologique

Université Laval

 

Dale Javis

Heritage Foundation of Newfoundland and Labrador

Government of Newfoundland and Labrador

 

Richard Mackinnon

Professor of Folklore

Cape Breton University

 


[1] D. Fairchild Ruggles et al., « From Tangible to Intangible Heritage », dans D. Fairchild Ruggles et Helaine Silverman (dir.), Intangible Heritage Embodied, New York, Springer, 2009, p. 2 (traduction libre).

[2] Voir l’article de Gerald Pocius, « The Government of Canada and Intangible Cultural Heritage : An Excursion into Federal Domestic Policies and the UNESCO Intangible Cultural Heritage Convention », à paraître dans Ethnologies.

 

Congrès annuel de l’ACEF 2016

Le prochain congrès annuel de l’Association aura lieu à l’Université Laval, Québec, au printemps 2016!

Plus de détails à venir.

 

La rencontre annuelle de l’ACEF approche à grands pas!

Vous trouverez toutes les informations utiles en lien avec le congrès et votre séjour à Ottawa dans la section Rencontres / Réunion annuelle ACEF 2015.

 

Programme final du congrès 2015 de l’ACEF

Le programme final du congrès de l’ACEF, qui se tiendra à Ottawa du 30 mai au 1er juin 2015, est maintenant disponible.

Cette version du programme diffère légèrement de celle qui se trouve sur le site de la Fédération. Considérez celle-ci comme officielle.

ACEF_FSAC_2015_final_schedule

 

Appel à candidatures – comité exécutif

Le comité exécutif de l’ACEF/FSAC invite les membres de l’association à soumettre leurs candidatures et nominations pour combler les postes suivants:

– Président Élu (francophone)

– Membre Libre Francophone

– Représentant Étudiant Anglophone

– Représentant Étudiant Francophone

Les élections pour ces postes se tiendront durant l’assemblée générale de l’ACEF, dans le cadre du prochain congrès, le 1er juin prochain. SVP envoyez vos nominations à Philippe Dubois (philippe.dubois.2@ulaval.ca) avant le vendredi 1er mai.

 

Réunion annuelle de 2015

L’appel à communication pour la rencontre annuelle de l’ACEF/FSAC qui aura lieu à Ottawa du 30 mai au 1er juin 2015 est présentement en ligne. La date de tombée des propositions est le 7 novembre 2014.

La date de tombée pour les résumés est reportée au 8 décembre 2014. Pour plus d’informations: van-troi.tran@hst.ulaval.ca

 

Réunion annuelle de 2014

Le programme de la réunion est maintenant en ligne.

L’appel à communications pour la réunion annuelle de l’ACEF/FSAC qui aura lieu à Sudbury du 21 au 23 mai 2014 est présentement en ligne sur le site.

Veuillez noter que seules les propositions de membres en règle pour l’année 2014 et préenregistrés à la conférence pourront être considérées (http://www.acef-fsac.ulaval.ca/devenir-membre/).

Renseignements sur l’hébergement.

Pour plus d’informations et nouvelles à propos de la réunion, nous vous invitons à consulter la page Facebook de l’événement.

La date limite pour soumettre vos propositions a été prolongée jusqu’au 15 mars 2014.

Réunion annuelle

ACEF/FSAC 2013 infos

La réunion annuelle de l’ACEF/FSAC aura lieu à l’Université Memorial au campus Sir Wilfred Grenfell, à Corner Brook, Terre-Neuve, du 17 juin, 9,00 h au 19 juin, 18.00 h.

S’il vous plaît, veuillez prendre en compte qu’il faut au moins une heure pour voyager de l’aéroport à l’université ou aux lieux d’hébergement. Pour plus d’informations concernant le transport et l’hébergement, veuillez cliquer ici.

Politique de Remboursement des Frais de Voyage

Notez que des fonds seront disponibles pour des frais de voyage pour les étudiants qui donnent des présentations formelles et c’est impossible à garantir le financement de leur propre établissement ou ailleurs.

_______________________________________________________________________________________________

_______________________________________________________

 La pratique de l’ethnologie.  Corner Brook,  17 au 19 juin 2013

La pratique culturelle est sous-jacente à nos différents projets ethnographiques et folkloriques. La pratique permet d’appréhender la culture telle qu’elle est vécue et permet de retenir l’idée de répétition comme un aspect significatif des actions et des textes. La pratique instruit aussi de la composante pragmatique de notre discipline, mettant en exergue l’activité de nos chercheurs, des écrivains et des professeurs comme des travailleurs, des ouvriers. Finalement, ce thème suggère une vision ouverte de notre culture, des textes et des recherches qui étayent notre savoir. Nous encourageons les propositions qui cadrent avec le thème de la conférence ou qui sont pertinentes dans le cadre de la Convention sur la sauvegarde du patrimoine culturel immatériel de l’UNESCO de 2003.

Pour plus d’information, SVP cliquez ici.

_________________________________________________________________________________________________

Colloque sur le patrimoine culturel immatériel

La musique traditionnelle acadienne : au carrefour des cultures française et celtique

Colloque sur le patrimoine culturel immatériel à Cape Breton University, Sydney, Nouvelle-Écosse, 11-13 octobre 2013.

En octobre 2013, le Cap-Breton sera l’hôte d’un colloque scientifique universitaire sur le patrimoine culturel immatériel. L’évènement bilingue réunira des conférenciers dont les travaux de recherche portent sur la thématique du mélange des musiques traditionnelles acadiennes et celtiques des provinces de l’Atlantique. De plus, le colloque offrira l’opportunité d’échanger avec des scientifiques dont les travaux portent sur d’autres contextes minoritaires. La tenue du colloque qui a lieu à Sydney en Nouvelle-Écosse se terminera par un spectacle de musique traditionnelle. Comme l’évènement coïncide avec le début du festival annuel Celtic Colours, les conférenciers et participants sont invités à prolonger leur séjour afin de bénéficier du festival.

Les personnes intéressées sont priées de soumettre un résumé de leur communication ou de leur projet d’atelier d’environ 200 mots, ainsi qu’une courte notice biographique. La date limite pour soumettre votre communication et participer à une demande de remboursement des frais de déplacement est le 1er février 2013. Veuillez soumettre vos propositions à Ronald Labelle, Département des langues et des lettres, Cape Breton University, Sydney, NS, B1P 6L2 (ronald_labelle@cbu.ca). Les renseignements concernant l’inscription et l’hébergement suivront au cours des prochains mois. Pour de plus amples renseignements, voir la page web suivante : http://culture.cbu.ca/folklore/cfp_française.html

Téléchargement

 ____________________________________________________________________________________